Louis Malle : une rétrospective dédiée à l'un des plus grands réalisateurs français

En partenariat avec la Festa do Cinéma Francês, la Cinemateca Portuguesa met à l'honneur, du 2 au 30 novembre, 30 œuvres du cinéaste.

Le Feu follet de Louis Malle


La Cinemateca Portuguesa - Museu do Cinema est à nouveau partenaire de la Festa du Cinéma Francês. Pour cette 23e édition, elle consacre une rétrospective au réalisateur Louis Malle (1932-1995) intitulée Louis Malle - O Rebelde Solitário. Retraçant les quatre dernières décennies de la carrière du réalisateur, ce cicle propose de découvrir ou redécouvrir son travail au travers d'une trentaine d'oeuvres issues de sa vaste filmographie.


Dès le 2 novembre, la Cinemateca Portuguesa propose une sélection de longs et courts métrages ainsi que des documentaires réalisés par Louis Malle. D'abord assistant du cinéaste Jacques-Yves Cousteau, il coréalise avec ce dernier le documentaire Monde du Silence (1956). Premier film de l'histoire à être réalisé en prises de vues sous-marines en couleur, il a été récompensé par la Palme d'or à Cannes. Après s'être pleinement lancé dans la réalisation, Malle réalise en 1958 Les Amants, portrait d'une jeune femme bourgeoise mariée et adultère, interprétée par l'iconique Jeanne Moreau. Ce film, audacieux et libéré dans sa forme et son contenu, marquera les spectateurs du monde entier, indignés notamment par la scène d'amour des deux amants filmés. Une première au cinéma !

Il poursuit son travail avec, entre autres, le film Zazie dans le métro (1960) librement adapté du roman éponyme de Raymond Queneau. Il sera suivi de Vie privée (1962), porté par Brigitte Bardot et Marcello Mastroianni, qui dépeint le monde du cinéma et du star-system. Avec la réalisation de son cinquième long métrage, Le Feu follet (1963), Louis Malle explore les dernières 48h d'un trentenaire alcoolique, las de la vie, sombrant petit à petit dans la dépression.


Cinéaste prolifique, Louis Malle réalise au cours de sa carrière pas moins de dix-neuf longs métrages, de nombreux documentaires (Calcutta, Place de la République), des courts métrages documentaires (Bons Baisers de Bangkok, Vive le Tour), ainsi qu'une mini-série pour la télévision française intitulée L'Inde Fantôme.


Il s’expatrie aux États-Unis en 1976. Il y réalise La Petite (1978), avec pour interprètes Susan Sarandon et l’actrice débutante Brooke Shields. Par la suite, le cinéaste réalise successivement plusieurs drames et comédies états-uniennes : Atlantic City (1980), My Dinner with André (1981), Crackers (1984) et Alamo Bay (1985). En 1987, le réalisateur retourne en France et y réalise le film le plus autobiographique de sa carrière : Au revoir les enfants. Le récit raconte l’histoire tragique de deux jeunes amis pensionnaires d’un collège catholique français, séparés par la Gestapo en 1944. Encensé par le public, ce film recevra le prix du Lion d’or à la Mostra de Venise ainsi que le César du meilleur film. Parallèlement, il écrit et réalise Milou en mai (1990), une comédie sur les événements de mai 68 vus et vécus par une famille bourgeoise provinciale.


Après la sortie de Fatale (1992), film franco-britannique basé sur le roman éponyme de Josephine Hart, Louis Malle termine sa carrière à New York avec son ultime long métrage Vanya, 42e Rue (1994). À travers ce film expérimental, le cinéaste français restitue, avec les moyens du cinéma, la pièce de Anton Tchekhov, «Oncle Vanya», interprété et clamé par des acteurs au coeur d'un théâtre abandonné.


LOUIS MALLE - O REBELDE SOLITÁRIO

LE MONDE DU SILENCE, 1956, Documentaire, 86’

LES AMANTS, 1958, Drame, 91’

ZAZIE DANS LE MÉTRO, 1960, Comédie, 89’

VIE PRIVÉE, 1962, Drama, 103’

LE FEU FOLLET, 1963, Drame, 109’

VIVA MARIA!, 1965, Comédie, Aventure, 117’

VIVE LE TOUR, 1962, Documentaire, 18’

BONS BAISERS DE BANGKOK, 1964, Documentaire, 15’

WILLIAM WILSON, 1968, Fantastique

LE VOLEUR, 1967, Comédie dramatique, 122’

L’INDE FANTÔME, Episodes 1 à 7, 1969, Documentaires

CALCUTTA, 1969, Documentaire, 100’

LE SOUFFLE AU COEUR, 1971, Drame, 119’

PLACE DE LA RÉPUBLIQUE, 1974, Documentaire, 95’

LACOMBE LUCIEN, 1974, Drame, Romance, Guerre, 138’

HUMAIN, TROP HUMAIN, 1974, Documentaire, 75’

BLACK MOON, 1975, Fantastique, 100’

PRETTY BABY, 1978, Drame, 110’

ATLANTIC CITY, 1980, Drame, 104’

MY DINNER WITH ANDRÉ, 1981, Drame, 110’

CRACKERS, 1984, Comédie, Aventure, 92’

ALAMO BAY, 1985, Drame, 98’

GOD’S COUNTRY, 1985, Documentaire, 95’

À LA POURSUITE DU BONHEUR, 1986, Documentaire, 80’

AU REVOIR LES ENFANTS, 1987, Guerre, Drame, 103’

MILOU EN MAI, 1990, Comédie dramatique, 108’

DAMAGE, 1992, Drame, Romance, 115’

VANYA, 42E RUE 1994, Comédie dramatique, 119’