MINNE, L'INGÉNUE LIBERTINE
An

1950

Durée

90'

Genre

Comédie psychologique

La concrétisation

Jacqueline Audry

Moulage

Danièle Delorme, Franck Villard, Jean Tissier, Armontel, Simone Paris, Yolande Laffon

Deuxième des trois films d'Audry adaptés de Colette par Pierre Laroche (GIGI, 1948 ; MINNE, L'INGÉNUE LIBERTINE, 1950 ; MITSOU, 1956), qui, outre son travail récurrent avec la réalisatrice, a été scénariste/dialoguiste pour Carné, Feyder, Grémillon, Gerorges Lautner ou Gilles Grangier. Comme GIGI et MITSOU, il met en vedette la fabuleuse Danièle Delorme, qui a atteint une popularité extraordinaire avec les films d’Audry. L'histoire de cette « libertine ingénue » est filmée avec une surprenante désinvolture dans son approche du désir et de la sexualité féminine, un sujet en soi déjà extraordinaire pour un roman de 1909 (L'ingénue libertine), mais non moins original dans le cinéma français des années 1950. Dans ses Voyages à travers le cinéma français, Bertrand Tavernier note comment Audry se place à contre-courant de l'époque, avec un maximum d'élégance et un minimum de modestie, recourant à une « sorte de vitrine sucrée », c'est-à-dire « se cachant derrière les charmes de la Belle Époque, derrière des scènes très élégantes, une garde-robe très sophistiquée ».

[D'après un texte de la Cinémathèque Portugaise]

Bande annonce
Galerie de photos